Bibliothèque hellénistique de Cos

Informations essentielles
Location / Site
Cos
Ere chronologique
IVe s. av.-Ier s. ap. J.-C.
Périodes concernées
  • Hellénistique
Éléments identificateurs
  • Inscriptions (dédicaces, catalogues, règlements)

Presentation

Cité prospère du Dodécanèse, Cos se para dès le IIe siècle av. J.-C. d’une bibliothèque publique, financée par de riches citoyens.

Eléments identificateurs

On connaît l’existence d’une bibliothèque hellénistique à Cos par une inscription fragmentaire d’une vingtaine de lignes. Conservée dans une collection particulière, elle a aujourd’hui disparu. Il s’agit d’une souscription publique destinée à la construction de la bibliothèque. Elle se présente sous la forme d’une liste des citoyens souscripteurs et de leur contribution.

Histoire de la bibliothèque

L’inscription a été datée du début du IIe s. av. J.-C., sur des critères onomastiques (c’est-à-dire à partir de l’étude des noms des souscripteurs). Ce document est directement lié à la fondation de la bibliothèque : les deux premiers bienfaiteurs ont offert le bâtiment lui-même. On ne sait par contre rien de la pérennité ni de la fin de cette institution.

Localisation

Non connue.
L’inscription était conservée dans une collection privée parisienne au début du XXe s. On ne sait pas d’où elle provient originellement, et c’est l’étude onomastique et prosopographique qui a permis à L. Robert de l’associer à l’île de Cos plutôt qu’à Rhodes.

Architecture et aménagements

Non connus.

Insertion de la bibliothèque dans la société

La bibliothèque a été créée par souscription publique. Les noms de onze contributeurs sont conservés, mais la stèle est brisée dans sa partie inférieure. Les deux premiers, Dioclès et son fils Apollodoros, offrirent le bâtiment lui-même, ainsi que 100 ouvrages. Quatre autres bienfaiteurs donnèrent 100 ouvrages et 200 drachmes, tandis que deux autres versèrent 200 drachmes.

Fonctionnement et activités

Non connu.

Contenu de la bibliothèque

L’inscription nous apprend que dès sa fondation, la bibliothèque reçut au moins 500 ouvrages. On ne sait par contre rien de la nature de ces ouvrages.

Liens avec d’autres bibliothèques ou centres de savoirs

Non connus.
Certains chercheurs ont considéré que cette bibliothèque hellénistique était la même que la bibliothèque de l’Asclepieion, qui apparait dans une inscription du Ier s. ap. J.-C., mais ce rapprochement semble peu probable étant donné la nature des deux inscriptions concernées.

Bibliographie

  • Robert L., 1935, ‘Notes d’épigraphie hellénistique. VLI. Επιδοσεις pour des bibliothèques’, Bulletin de correspondance hellénique 59, p. 421-425.
  • Migeotte L., 1992, Les souscriptions publiques dans les cités Grecques, Québec, p. 161-163.

Auteur

Coqueugniot Gaëlle

Notice

Titre : Bibliothèque hellénistique de Cos
Auteur : Coqueugniot Gaëlle
Sujet : Bibliothèque
Editeur : Coqueugniot Gaëlle
Date : mai 2018
Type : Bibliothèque / Institution publique
Format : Text
Source : Inscriptions (dédicaces, catalogues, règlements)
Langue : French
Relation : http://nimrod.huma-num.fr/sites/cos/
Droits : CC by NC - SA
Couverture :

Grèce, Dodécanèse

/ IVe s. av.-Ier s. ap. J.-C. / Hellénistique