Nabu ša harê

Informations essentielles
Location / Site
Babylone
Ere chronologique
Xe-IVe s. av. J.-C.
Périodes concernées
  • Néo-babylonienne
Éléments identificateurs
  • Inscriptions (dédicaces, catalogues, règlements)
  • Textes issus de la bibliothèque
  • Vestiges architecturaux (vestiges matériels)
Contenu
  • Mathématiques
  • Textes littéraires
  • Textes religieux
  • Textes historiques
  • Textes scolaires

Presentation

 

La bibliothèque de Nabû ša harê date de l’époque néo-babylonienne, des milliers de tablettes scolaires y furent exhumées. Les apprentis scribes les apportaient comme cadeaux à leur protecteur: Nabû, le dieu de l’écriture.

Eléments identificateurs

Une équipe d’archéologues iraquiens a exhumé des milliers de tablettes cunéiformes dans ce sanctuaire à différents endroits et à différents niveaux lors des campagnes de fouille de 1979-1980. Certains textes citent le nom du temple de Nabû sha harê, en sumérien : Eniggidrimalama

Le British Museum avait déjà acheté des tablettes venant de ce temple à des fouilleurs clandestins au XIXs.

Histoire de la bibliothèque

Le temple a été construit par Assarhaddon (680-669) et fut rehaussé par Nabuchodonosor II (605-562). Le temple était en usage pendant une partie de la période néo-babylonienne (VIIe-VIe s. av. J.-C.) et la période babylonienne tardive (VIe-Ier s. av. J.-C.). Un textes astronomique atteste de son existence au Ier s. av. J.- C.

Localisation

Des tablettes en argile proviennent des deux structures du sanctuaire construites successivement par Assarhaddon et Nabuchodonosor II. Elles étaient réutilisées dans un contexte secondaire comme préparation de murs ou de sols.

Architecture et aménagements

On sait que les scribes donnaient leurs tablettes au « scelleur de porte » du temple, le kanak bābi, qui les déposaient dans un panier, désigné par le terme akkadien de gunnu. Ce panier était déposé dans l’espace le plus sacré du temple, les tablettes étaient alors chargées de parler au dieu en faveur de l’apprenti scribe. Elles ont été retrouvées dans un contexte secondaire. Elles étaient réemployées comme préparation des murs ou des sol du temple. Il ne semble pas qu’elles aient fait partie d’une bibliothèque de temple.

Insertion de la bibliothèque dans la société

Les apprentis scribes déposaient les tablettes dans le temple lors de la fête de Nabû, certainement vers le 17ème jour du mois de Kislimu (novembre-décembre).

Fonctionnement et activités

Ces textes constituent un dépôt votif en l’honneur du dieu Nabû, le dieu des scribes.

Contenu de la bibliothèque

Environ 1500 tablettes ont été retrouvées. Il s’agit d’exercices scolaires, certaines montrent même l’apprentissage par les scribes des rudiments de la lecture et de l’écriture. Les apprentis scribes écrivaient souvent des extraits de séries lexicales qui pouvaient être suivis d’extraits de textes littéraires ou d’exercices mathématiques. On a aussi des modèles de lettres, de contrats ou de textes de comptabilité. Près de 100 apprentis scribes par an sont visibles sur vingt ans.

Liens avec d’autres bibliothèques ou centres de savoirs

Aucune donnée.

Bibliographie

  •   Cavigneaux A., « Nabû ša harêtemple and cuneiform texts », Sumer : A Journal of Archaeology and History in Iraq, 41, 1985, p. 27–29
  •   Cavigneaux A., 1981, Textes scolaires du Temple de Nabû ša Harê. Vol. I, Bagdad.
  •  Gesche P., 2000, Schulunterricht in Babylonien im ersten Jahrtausend v. Chr., p. 159-165

Auteur

Young, Marie

Notice

Titre : Nabu ša harê
Auteur : Young, Marie
Sujet : Bibliothèque
Description : Mathématiques, Textes littéraires, Textes religieux, Textes historiques, Textes scolaires
Editeur : Verdellet, Cécile
Date : 2019
Type : Bibliothèque / Dans sanctuaire
Format : Texte & Images
Source : Inscriptions (dédicaces, catalogues, règlements) / Textes issus de la bibliothèque / Vestiges architecturaux (vestiges matériels)
Langue : French
Relation : http://nimrod.huma-num.fr/development-pages/babylone-nabusahare-serielexicale/
http://nimrod.huma-num.fr/development-pages/babylone-nabusahare-nabusahare/
http://nimrod.huma-num.fr/development-pages/babylone_nabusha…cesmathematiques/
Droits : CC by NC - SA
Couverture :

Irak, Province de Babil

/ Xe-IVe s. av. J.-C. / Néo-babylonienne